Pays situé aux confins de l’Asie et de l’Europe, la Turquie partage des frontières communes avec des pays des deux continents, notamment la Bulgarie, la Grèce, l’Azerbaïdjan, l’Iran et l’Irak. Ce vaste pays possède de nombreuses universités avec un large choix de filières d’études. La plupart des établissements dispensent un enseignement soit en langue anglaise soit en langue turque.

 

Les étudiants étrangers doivent passer un test de langue turque avant leur admission dans une université en Turquie. Ceux qui échouent à ce test doivent suivre un programme d’apprentissage du turc pendant un an afin d’acquérir un niveau suffisant poursuivre des études universitaires. Pour les cursus en anglais ou en allemand, un test linguistique est aussi exigé lors de l’inscription des étudiants. Les étudiants qui choisissent le turc comme langue d’enseignement doivent réussir le test “Turkish Language Proficiency”.
N.B : Il existe des filières d’études francophones, notamment pour la Communication, le Droit et l’Ingénierie. C’est le cas pour l’Université Galatasaray d’Istanbul. Site web:www.gsu.edu.tr

Enseignement

 Général

La politique économique de la Turquie est caractérisée par une économie libérale de marché, par l’ouverture sur l’extérieur et par un renforcement de l’initiative privée. L’effort de modernisation de l’économie et de la société entrepris par l’Etat, a également concerné l’enseignement, notamment le niveau supérieur. Les établissements de l’enseignement supérieur enveloppent des universités, instituts, facultés, centres d’applications et de recherches, conservatoires, écoles supérieures, écoles supérieures d’études professionnelles.

• YÖK

En Turquie, les universités sont placées sous la responsabilité d’un organisme appelé “Le Conseil de l’Enseignement Supérieur”(YOK). Le YOK, institution autonome de personnalité juridique publique, régit l’enseignement supérieur et oriente les travaux des établissements d’enseignement supérieur. Cet organisme composé de 22 membres, est responsable de la planification, de la coordination, de l’accréditation et de la supervision de l’enseignement supérieur. Il subventionne aussi tous les établissements supérieurs, excepté certains établissements financés par des fonds privés.

• Système d’enseignement supérieur

Le système d’enseignement supérieur en Turquie comprend d’une part les universités et d’autre part les établissements professionnels. Il existe actuellement 193 universités en Turquie (109 universités publiques, 76 universités de fondation (en constante augmentation) et8 écoles professionnelles supérieures engagées dans l’enseignement supérieur et la recherche. Elles offrent un cursus académique classique allant du 1er au 3ème cycle, dans une large gamme de filières : archéologie, médecine, gestion administrative, sciences humaines et sociales, droit, agriculture, génie, architecture, sciences naturelles, etc. Les instituts mènent quant à eux à un diplôme de 1er cycle et certains d’entre eux sont techniques: ils préparent en deux ans les diplômes professionnalisants. Il existe aussi une université qui est spécialisée dans le télé-enseignement (Université d’Anadolu, www.anadolu.edu.tr).

• Le fonctionnement de l’enseignement supérieur

Chaque établissement supérieur garde une certaine autonomie dans sa gestion administrative et académique, mais la création d’un cursus à tout niveau doit être avant tout ratifiée par le YOK. L’année universitaire est divisée en 2 semestres : la session d’automne (septembre à février) et la session de printemps (février à juin). Une session d’été facultative de juillet à août est aussi possible.