Etudier en Suisse c’est découvrir un mixte culturel et linguistique unique, la confédération helvétique compte en effet quatre
zones linguistiques où on parle 4 langues nationales différentes. L’enseignement supérieur suisse est réputé au niveau international, certains établissements comme l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich figurent dans le top 20 des meilleures écoles au monde. En dehors des études, le pays offre des paysages et un cadre de vie des plus agréables.

Enseignement

La Suisse est réputée dans le monde entier pour la qualité de son système d’enseignement et le niveau élevé des études dans ses universités et ses hautes écoles d’ingénieurs. Aujourd’hui, dix universités, deux écoles fédérales et sept hautes écoles spécialisées se répartissent la tâche de former 120 000 étudiants.
Le système d’enseignement supérieur suisse comprend trois composantes :
d’un côté, les universités publiques cantonales et fédérales (y compris les deux écoles polytechniques de Lausanne et Zürich); de l’autre de nombreux établissements privés qualifiés de Hautes Ecoles Spécialisées (écoles d’ingénieurs, de management, de tourisme et d’hôtellerie…) ; enfin, l’enseignement public professionnel, dispensé dans les ETS (Ecoles Techniques Supérieures) qui proposent des formations de trois ans minimum dans les filières telles que les Sciences, l’Architecture, l’Administration, l’Economie…
Les études universitaires :
Il existe 12 établissements de type universitaire reconnus en Suisse dont 10 universités cantonales et 2 écoles polytechniques fédérales. On désigne du nom de Hautes Ecoles Universitaires ces universités et ces écoles polytechniques fédérales.
La Suisse alémanique (langue allemande) comprend les universités de Bâle, Berne, Saint-Gall, Zurich et Lucerne ainsi que l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETHZ).
Quant à la Suisse romande (langue française), elle comprend les universités de Genève, Lausanne, Fribourg (certaines disciplines sont également dispensées en allemand), Neuchatel ainsi que L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).
Il n’existe en Suisse italienne qu’une seule université, créée en 1996, à savoir l’Università della Svizzera italiana à Lugano.
Parmi les autres institutions à caractère universitaire, il y a l’Ecole des Hautes Etudes Pédagogiques de Saint-Gall (PHS), l’Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales à Genève (IUHEI) et l’Institut des Hautes Etudes en Administration Publique à Lausanne (IDHEAP).
Les «Hautes Ecoles Universitaires» correspondent au modèle classique de l’université européenne. Elles sont actives aussi bien dans l’enseignement que dans la recherche et proposent une offre de formation très vaste, répartie entre les facultés de Droit et de Sciences Economiques, de Mathématiques et Sciences Expérimentales, de Sciences Humaines et Sociales. Des spécialisations et des regroupements existent dans certains domaines d’études: les Ecoles Polytechniques Fédérales se concentrent sur l’Ingénierie, les Sciences de base, les Sciences de la vie et l’Architecture. Quant aux universités de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich, elles ont des facultés de Médecine (Fribourg et Neuchâtel ne proposent que les études préparatoires).
L’université de Saint-Gall est spécialisée dans les Sciences Economiques et Sociales et en droit. L’université de la Suisse italienne articule son activité autour des Sciences Economiques, des Sciences de la Communication et de l’Architecture et enfin,
l’Université de Lucerne se concentre sur la Théologie catholique, les Sciences Humaines et le Droit.

Organisation des études universitaires :
L’année académique est divisée en deux semestres: le semestre d’hiver (octobre -février) et le semestre d’été qui commence, suivant les universités, vers mi-mars / mi-avril et s’étend jusqu’à mi-juin / mi-juillet.
La durée des études complètes jusqu’à l’obtention de la licence, est généralement de 6 à 8 semestres et de 12 à 13 semestres pour les disciplines médicales. La durée réelle des études est souvent plus longue selon les règlements, le type d’études choisies et le grade universitaire souhaité. Elle varie également entre universités germanophones et francophones. L’enseignement est délivré sous forme de cours magistraux et de travaux pratiques. L’évaluation des connaissances a lieu lors d’examens de fin de semestre et de fin d’année et sous forme de contrôle continu. Des systèmes de crédits sont progressivement introduits (en particulier le European Credit Transfer System – ECTS).
Cursus et Diplômes :
Les études sont sanctionnées par une licence ou un diplôme. Les facultés et instituts de Médecine et de Pharmacie ainsi que les EPF décernent des diplômes fédéraux qui sont légalement protégés.
Premier cycle (undergraduate)
Lizentiat (licence) : 6 ou 8 semestres, 8 semestres dans la plupart des filières.
Diplôme en Sciences, 9 semestres.
Deuxième et troisième cycle (Postgraduate)
Certificat complémentaire (1 an après le «diplôme»).
Masters (1 an après la Licence).
Doktorat (durée variable).
Les Hautes écoles spécialisées (Fachhochschulen) 
Les études dans les hautes écoles spécialisées sont structurées, relativement courtes et très orientées vers la pratique professionnelle. Elles préparent à des fonctions de cadres. La formation dans les hautes écoles spécialisées est une alternative à la formation universitaire et les diplômes HES sont reconnus au niveau européen.
La Suisse compte actuellement sept hautes écoles spécialisées.
Elles regroupent les écoles techniques supérieures d’administration ou écoles d’ingénieurs, les écoles supérieures de cadres de l’économie et de l’administration, les écoles supérieures d’arts appliqués, ainsi qu’un certain nombre d’écoles dans les domaines de la santé et du travail social.
Organisation des études dans une haute école spécialisée :
Les études durent trois ans si elles sont suivies à plein temps et quatre à cinq ans si elles sont effectuées en cours d’emploi. La majorité des filières sont organisées selon un système modulaire. Des stages pratiques sont souvent intégrés dans la formation.
Les études sont sanctionnées par un examen final. Chaque haute école spécialisée règle l’admission à l’examen final et en détermine les contenus. Les travaux de diplôme sont particulièrement fréquents dans les filières techniques et exigent un investissement de temps de 6 à 12 semaines. Les titres délivrés par les Hautes Ecoles Spécialisées sont légalement protégés. Il s’agit par exemple des titres d’ingénieur HES, d’architecte HES, d’économiste d’entreprise HES, de diplômé HES en travail social, de musicien HES.
Les écoles techniques supérieures (ETH) :
La formation professionnelle supérieure inclut les écoles supérieures spécialisées, les examens professionnels et les examens professionnels supérieurs. Les filières proposées s’inscrivent dans les domaines du Commerce et de l’Economie, de l’Hôtellerie et de la Restauration, du Tourisme, de la Sylviculture, de la Technique, de l’Informatique, de la Mécanique, de l’Electronique, de la Photographie, des Multimédias et de la Construction. La formation dans une école supérieure spécialisée dure 2 ou 3 ans (à plein temps ou en parallèle d’une profession).
Quelques formations réputées :
Les formations suisses ont une excellente réputation. Les formations de HEC Lausanne et de la Haute Ecole Commerciale de Saint Gall sont très bien cotées.
Dans les filières scientifiques, les deux écoles polytechniques fédérales de Lausanne (EPLF) et Zürich (Eidgenössische Technische Hochschule) forment des ingénieurs aux compétences reconnues dans le monde . Tous ces établissements sont particulièrement ouverts aux étudiants étrangers avec environ un quart de leur effectif total.
Pour plus d’informations consultez :
•Conférence des recteurs des universités suisses www.crus.ch.
•Conférence des recteurs des hautes écoles spécialisées suisses
www.kfh.ch.