Excellente alternative pour recevoir une formation en anglais en vivant dans un pays ayant une culture différente des pays anglo-saxons, étudier en Finlande offre également l’opportunité de découvrir un système éducatif et d’apprentissage reconnu comme l’un des meilleurs au monde ! L’éducation pour tous étant un principe fondamental du système éducatif de ce petit pays scandinave, les études supérieures sont dépendantes de la responsabilité de l’État, et sont donc gratuites.

Trois langues peuvent être utilisées au niveau de l’enseignement selon l’université et les cours choisis : le Finnois, le Suédois et l’Anglais.
Pour ce qui est de l’anglais, aucun examen de type TOEFL n’est requis mais les établissements exigent tout de même un niveau minimum. Des cours de finnois et de suédois sont dispensés sur place en été ou pendant l’année universitaire.
Pour connaître les enseignements dispensés en Anglais, apprendre le finnois ou le suédois, les étudiants doivent consulter le site www.studyinfinland.fi
Dans les universités, il existe des centres de langues pour les étudiants étrangers qui peuvent éventuellement s’initier ou se perfectionner en finnois parallèlement à leurs cours. Il y a également des établissements de formation continue pour adultes qui donnent des cours de langue: les kansanopistot/folkhögskolor, consultables sur : www.ktol.fi

Enseignement

L’enseignement supérieur finlandais est reconnu à l’échelon international et comprend deux grandes divisions: l’enseignement universitaire et l’enseignement professionnel supérieur. Les 14 universités finlandaises «yliopisto» dépendent toutes de l’Etat mais gardent une grande autonomie, notamment en matière d’organisation des diplômes et des programmes d’enseignement. Parmi elles, une dizaine sont des universités pluridisciplinaires proprement dites. Les autres se présentent sous forme d’universités technologiques, d’écoles supérieures d’économie ou d’administration des affaires, ou encore de conservatoires. Les instituts de l’enseignement professionnel supérieur sont, quant à eux, régis par des communes, des groupes de communes ou des collectivités privées. Ils sont aujourd’hui au nombre de 24 et la plupart sont pluridisciplinaires.
Le système d’enseignement finlandais est bilingue : finnois et suédois. Il se caractérise par une internationalisation des programmes de formation avec un nombre important de cours dispensés en anglais.
L’année universitaire finlandaise est répartie sur deux semestres :
Le semestre d’automne, de septembre à mi-décembre et le semestre de printemps, de mi-janvier à mi-mai, avec la possibilité de suivre des cours d’été (pris en compte dans le diplôme)
• Les Universités : Il existe 16 universités :
– 10 universités pluridisciplinaires (La plus grande université est celle d’Helsinki).
– 2 universités technologiques.
– 1 université d’économie et de gestion.
– 3 académies d’art.
A noter : La Finlande étant un pays bilingue (suédois/finnois), il faut se renseigner sur la langue d’enseignement de l’université sélectionnée. Deux universités travaillent en langue suédoise: La Åbo Akademi et l’Ecole suédoise d’économie et de management.
Les Polytechniques :
Il en existe 29 dans le pays. Ces écoles sont pluridisciplinaires et gratuites. Les principales filières enseignées sont les suivantes : ressources naturelles, technologie et transport, gestion, hôtellerie et restauration, santé et social, culture, sciences de l’éducation.
Les cursus et diplômes :
Les étudiants ont la possibilité de choisir des matières variées validées par un système de crédits : un crédit représente une semaine d’études (soit 40 heures de cours). Ce système privilégie les étudiants les plus assidus puisque la somme de ces unités de valeur aboutit à l’obtention du diplôme (120 points pour le Bachelor, 160 pour les autres diplômes universitaires, 140 à 160 points pour les diplômes professionnels).
– L’enseignement professionnel supérieur : Il découle d’une réforme du système éducatif datant des années 1990. Les établissements de ce type mettent l’accent sur les relations avec le monde de l’entreprise et des services. Ils forment en 3 à 4 années des spécialistes dans le secteur des ressources naturelles de la technique et du transport, de la gestion et du commerce, du tourisme, de la restauration et de l’économie, de la santé et de la protection sociale, de la culture, de l’enseignement et de l’humanisme. Les titres obtenus comportent deux mentions selon la spécialité suivie: le “ammattikorkeakoulututkinto” ou le “yrkeshögskoleexamen” (AMK ou YH).
– Les universités : Le 1er cycle d’études dure 3 ans et il est sanctionné par un diplôme appelé “Kandidaatin tutkinto” (ou Bachelor’s degree). Le diplôme de 2ème cycle, “Maisterin tutkinto”, (l’équivalent du Master’s degree) s’obtient quant à lui après 2 ans de formation. Dans la plupart des filières,
les étudiants peuvent obtenir le “Lisensiaatin tutkinto”, diplôme de 3ème cycle qui leur permet d’effectuer par la suite un Doctorat. Ce titre est obtenu au bout de deux ans de formation supplémentaires. Enfin, le Doctorat ou “Tohtorin tutkinto” demande 4 ans d’études supplémentaires, et le DEA, 2 ans.