Ce sont actuellement plus de 8000 étudiants marocains qui poursuivent leur cursus en Allemagne et leur nombre n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Avec plus de 350 universités et écoles supérieures offrant des formations de pointe, l'Allemagne propose un système d’enseignement parmi les plus innovants au monde. A quoi il faut ajouter une politique d’attractivité mise en place ces dernières années à l’égard des étudiants et chercheurs du monde.

Dans les pays anglo-saxons, le Bachelor est le nom usuel du premier diplôme de fin d’études. Dans le cadre du processus de Bologne, le titre a été introduit dans les établissements d’enseignement supérieur allemands.

Pour décrocher un Bachelor, il faut avoir obtenu au cours de ses études entre 180 et 240 crédits (selon le règlement). Les études de bachelor prévoient en moyenne 40 heures de travail par semaine et 45 semaines de travail par an pour l’obtention du diplôme.
Ceux qui souhaitent se spécialiser à l’issue du bachelor peuvent entreprendre des études de Master, soit directement après l’obtention du bachelor, soit après quelques années dans le monde du travail. La discipline choisie doit de préférence comporter un lien étroit avec la discipline du bachelor. L’établissement vous informera sur les cursus de Bachelor qui ouvrent sur un master. Le master requiert 60 à 120 crédits. Le mémoire de master permet aux étudiants de montrer qu’ils sont à la hauteur des exigences scientifiques de leur discipline. Le master est à peu près comparable au Diplom universitaire, à un Magister ou un Staatsexamen.


• Magister Artium : Le Magister Artium témoigne de la réussite d’un cycle d’études en sciences humaines, culturelles ou sociales qui permet de combiner plusieurs disciplines. L’examen final concerne une matière principale et deux secondaires ou bien deux matières principales, que les étudiants choisissent librement. Outre le mémoire de Magister, des examens écrits et oraux sont prévus. Les étudiants qui obtiennent une bonne note peuvent ensuite envisager un doctorat (cf. « doctorat »).


• Diplom : Le Diplom atteste de la réussite d’un cursus de sciences, de sciences de l’ingénieur, d’économie, de pédagogique ou de sport. Les études s’achèvent par un mémoire appelé Diplomarbeit et des examens écrits et oraux. Le Diplom est la qualification requise pour les métiers de l’industrie et du commerce. Tout comme le Magister, le Diplom est un titre universitaire qui donne accès au doctorat (cf. « doctorat »).


• Staatsexamen : Les cursus de médecine, de droit, de pharmacie ou de préparation à l’enseignement scolaire s’achèvent en général par un Staatsexamen (examen d’Etat). Le Staatsexamen est un examen qui se déroule devant un jury d’Etat. Les jeunes diplômés se destinant généralement à une carrière de fonctionnaire, le contenu des études et de l’examen sont dictés par l’Etat. Le premier Staatsexamen consiste généralement en un examen théorique comparable aux examens universitaires classiques. Le deuxième Staatsexamen constitue la conclusion d’une phase de formation pratique au futur métier qui suit les études universitaires. Les étudiants internationaux peuvent également présenter le Staatsexamen. Ils doivent cependant vérifier que celui-ci donne accès au métier de leur choix dans leur pays d’origine.


• Doctorat : Le titre de docteur est le titre universitaire suprême. Il atteste de la capacité à mener des recherches scientifiques de manière indépendante. Le doctorat ouvre la voie d’une carrière scientifique, et dans certaines matières, il est aussi un atout de poids pour une carrière non-scientifique. Le doctorat comporte un travail de recherche (Dissertation, la thèse), qui doit enrichir le savoir existant, un examen oral (Rigorosum) et la soutenance de la thèse (Disputation). L’obtention du doctorat permet de porter officiellement le titre de docteur devant son nom. Selon les disciplines, le doctorat requiert entre deux et cinq ans de travail. L’inscription en thèse suppose d’avoir achevé son parcours universitaire précédent avec des notes au-dessus de la moyenne. Dans certains cas exceptionnels, les étudiants ayant un diplôme de Bachelor peuvent être autorisés à s’inscrire en doctorat à condition d’avoir prouvé leur aptitude dans le cadre d’un processus spécial.

Enseignement

Les types d’établissements d’enseignement supérieur

Les étudiants qui choisissent l’Allemagne comme destination trouvent de très nombreuses possibilités d’études d’excellente qualité. 423 universités, universités de sciences appliquées, écoles supérieures des beaux-arts, écoles supérieures de pédagogie ainsi que de théologie et écoles supérieures d’administration publique proposent un éventail immense de disciplines et de cursus. Linguistique, sciences de la communication ou de la culture, art, musique, théâtre, design et médecine, agriculture, foresterie, sciences ménagères, agroalimentaire, et aussi droit, sciences économiques et sociales, il y en a pour tous les goûts. L’offre est aussi variée que la demande. On distingue généralement trois types d’établissements : 


– Les universités (et établissements équivalents) proposent un enseignement quasi-exclusivement théorique orienté vers la recherche. Certains établissements sont spécialisés dans certaines disciplines. C’est le cas des universités techniques, des universités de médecine, de sport, de politique, d’administration, d’économie ou encore des écoles supérieures de pédagogie.

– Les Églises protestantes et catholiques financent leurs propres universités. 

– Les Fachhochschulen privilégient une approche pratique. Les étudiants y sont préparés aux exigences concrètes de la vie professionnelle et achèvent en général leurs études en un temps plus réduit. Les disciplines enseignées comprennent les techniques, l’économie, l’informatique, le design, les sciences sociales, la pédagogie, les soins médicaux et les sciences de l’ingénieur. 

L’Etat fédéral et les Länder disposent de leurs propres Fachhochschulen qui préparent aux carrières de la fonction publique. Les Écoles supérieures d’art, de cinéma et de musique proposent des cursus artistiques et créatifs, telles que les arts plastiques, le design industriel et la mode, la scénographie, le graphisme, la musique instrumentale ou le chant. Les écoles spécialisées dans le domaine des médias modernes forment des réalisateurs, des cameramen, des auteurs et autres professionnels du cinéma et de la télévision. Les études dans une école supérieure d’art, de cinéma et de musique requièrent un talent artistique qui est testé lors d’un examen d’admission. Afin de développer leur propre style artistique, les étudiants sont relativement libres dans l’organisation de leurs études mais ils sont tout de même suivis de près par leurs enseignants. Outre les établissements publics, il existe un certain nombre d’établissements privés, qui proposent principalement des enseignements de droit, économie et sciences sociales. Les écoles supérieures privées s’efforcent en général d’entretenir des liens étroits avec le monde de l’entreprise, au bénéfice de leurs jeunes diplômés. Il faut cependant payer en conséquence :


– Les candidats doivent passer des tests de sélection et verser jusqu’à 20 000 euros par an de frais de scolarité. Un peu plus de 2% des étudiants inscrits en Allemagne le sont dans un établissement privé. 
Les établissements privés doivent être reconnus par l’État pour être autorisés à proposer des diplômes équivalents à ceux des établissements publics. Presque tous les établissements d’enseignement supérieur allemands reconnus par l’État sont enregistrés dans la base de données de la Conférence des recteurs allemands, la HRK : 
www.hochschulkompass.de

Diplômes et durée des études

L’année universitaire se divise habituellement en deux semestres. Le semestre d’hiver débute en général en octobre, le semestre d’été en avril. Les cours s’étendent normalement sur trois mois pour le semestre d’été et sur quatre mois pour le semestre d’hiver. La période sans cours sert à se préparer et à réviser pour le semestre suivant ainsi qu’à effectuer des stages.