Description du métier

Appelé aussi développeur, l’analyste programmeur est un informaticien capable de créer de A à Z un logiciel comptable, un progiciel de gestion des stocks ou autre. Technicien ou ingénieur, il analyse les besoins des utilisateurs afin de construire des programmes sur mesure. Métier Lors de la phase de conception, le développeur analyse le projet qui lui est confié, en fonction des besoins des utilisateurs, consignés dans un cahier des charges. Il étudie les étapes de fonctionnement du programme, puis détermine une solution technique avant de créer un prototype de la future application. Ce spécialiste du développement peut se charger de l’écriture d’une ou de plusieurs parties d’un programme ou le concevoir dans sa totalité. Il détaille les lignes de codes informatiques (c’est-à-dire les ordres que va comprendre l’ordinateur). De plus en plus, il a recours à des logiciels standards prêts à utiliser (progiciels), qui lui font gagner un temps considérable. Ensuite, il participe aux phases d’essai, essentielles pour tester les applications. Il réalise les notices techniques d’installation, ainsi que les guides pour les utilisateurs. Il est parfois amené à apporter à ceux-ci un soutien technique ou à les former à l’application. En l’absence de technicien de maintenance en informatique, il peut assurer lui-même le suivi de son produit.

Conditions de travail

Le développeur exerce dans toutes les sociétés fabriquant des logiciels, que ce soit dans les domaines de l’informatique de gestion, de l’informatique industrielle ou technique. Par exemple, les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), les éditeurs de logiciels, les entreprises utilisatrices… Sous la houlette d’un chef de projet, il travaille sur des programmes toujours différents, en relation avec des secteurs d’activité très variés : télécommunications, transports, banque, assurance, industrie automobile, commerce, grande distribution… Les nouveaux outils de développement (ateliers de génie logiciel, langages orientés objet) facilitent l’écriture des programmes et font évoluer l’activité du développeur vers plus d’analyse et moins de programmation. Avec l’usage croissant des progiciels, il s’implique davantage dans des opérations de paramétrage et de retouches. Parallèlement, la durée de vie des applications se raccourcit. Confronté à de multiples changements, le développeur doit sans cesse s’adapter.

Compétences

Si les outils du développeur s’améliorent considérablement, ils deviennent de plus en plus complexes. D’où la nécessité pour ce professionnel de se tenir à jour en matière de méthodes, de normes, de procédures de sécurité et d’outils de développement. Il doit être à l’aise dans l’utilisation des langages de programmation (Java, C++, PHP…), des services Web ou encore des serveurs d’applications. Dans le multimédia, des compétences spécifiques sont requises. Bien connaître l’anglais est indispensable, de nombreux programmes utilisant cette langue.

Formation

Il faut une formation minimum de deux années après un baccalauréat scientifique pour devenir technicien analyste-programmeur.

Rémunération

Le salaire mensuel moyen d’un analyste programmeur varie entre 5.000 et 7.500 Dirhams.