La France, pourquoi ?

0
138
campus france maroc

Plus de 36 000 étudiants marocains poursuivaient leurs études en France durant l’année universitaire 2015-2016, tous types de cursus et de disciplines confondus, soit donc le plus grand « contingent » d’étudiants étrangers de France, bien devant les Chinois, eh oui ! C’est ce qu’a affirmé l’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, qui s’exprimait en marge de l’inauguration mardi 20 décembre 2016 à Fès du nouveau campus France-Maroc.  J.-F. Girault a souligné, à cette occasion, que « la présence remarquable des étudiants marocains en France, qui souvent font le choix de cursus exigeants et réussissent très bien dans leurs études, est un des marqueurs de la relation unique et exceptionnelle existant entre la France et le Maroc ».

 

Le diplomate n’a pas manqué de rappeler également que depuis 2013, la France et le Maroc ont fait de la formation de la jeunesse une priorité de leurs relations bilatérales. Dans cette perspective, une coopération très étroite a été mise en place notamment dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle de même que dans la formation supérieure des jeunes, ajoute-t-il. La France est ainsi le troisième pays au monde à accueillir le plus d’étudiants étrangers après les Etats-Unis et le Royaume-Uni. A vrai dire, une somme de raisons poussent des dizaines de milliers de jeunes marocains à opter pour la France, des raisons qui sont liées notamment à : l’histoire liant nos deux pays, la proximité géographique avec le Maroc (et le fait notable qu’il y a aujourd’hui des vols aériens low cost contrairement à la destination « Canada » par exemple), la maîtrise plus ou moins de la langue française, le coût faible des études, la qualité des diplômes français reconnus au Maroc, etc.

 

La philosophie « Campus France »     

 

Dans le contexte d’une mondialisation accélérée et parce qu’il existe une concurrence plus ou moins forte entre pays développés (Etats-Unis, Canada, Allemagne, etc.) pour attirer les meilleurs « cerveaux » et compétences mondiales originaires d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du sud notamment, la philosophie qui préside à la création de Campus France réside précisément dans le fait que cette agence puisse centraliser les demandes provenant d’une multitude de régions du monde d’une part, et d’être, d’autre part, l’interlocuteur unique de toute personne intéressée par des études supérieures ou par des stages professionnels en France. Mais il est à noter également que, en créant Campus France, la France tente, ce faisant, de promouvoir la langue de Molière un peu partout au moment où sa concurrente, la langue anglaise, est en nette avance à tous les niveaux de par le monde.

 

Par le biais de ses antennes implantées dans les principales villes du Maroc (Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir et désormais Fès), cet organisme « s’assigne pour missions de promouvoir les études supérieures en France, d’accompagner les étudiants dans la construction et la cohésion de leur projet d’études, de faciliter leurs démarches de candidatures auprès de plus de 250 universités et écoles supérieures en France, d’informer sur les démarches pour le départ et sur l’accueil en France ainsi que de développer les échanges entre établissements marocains et français ». Notons au final que Campus France se veut également un service dédié aux personnes qui souhaitent passer un concours ou un entretien de sélection pour intégrer une formation ou pour effectuer un stage dans le cadre de leur cursus de formation.

 

Commentaires