Enseignement en France

1
340

Les BTS et les DUT :
Diplômes à vocation professionnelle, Brevets de Technicien Supérieur (BTS) et Diplômes Universitaires de Technologie (DUT) se préparent en deux ans et présentent des traits communs. Les études sont encadrées, avec un soutien pédagogique et méthodologique (en particulier dans le cadre des projets tutorés), les enseignements sont délivrés en partie par petits groupes. Les cursus intègrent toujours des stages en entreprise et offrent de réelles perspectives sur le marché du travail. Une sélection rigoureuse est de règle.
• Les BTS se préparent dans un lycée dans les Sections de Techniciens Supérieurs (STS). Ils s’adressent en priorité aux jeunes issus de baccalauréats technologiques (près de deux tiers de ces étudiants) ou professionnels. Ils ciblent une spécialité professionnelle dans une branche d’activité. On dénombre plus d’une centaine de spécialités, dans quatre domaines : industriel, tertiaire, santé-paramédical et arts appliqués.
Vous trouverez la liste des établissements proposant des BTS dans le catalogue de formations de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
Les candidatures en BTS se font sur le site www.admission-postbac.org du 20 janvier au 20 Mars . Vous pouvez formuler au maximum 12 vœux .
• Les DUT se préparent dans un Institut Universitaire de Technologie (IUT) rattaché à une université. Ils couvrent un champ professionnel assez large :
on compte 25 spécialités dans les domaines tertiaires et secondaires. Ils offrent un enseignement plus généraliste que le BTS. Deux tiers des étudiants en DUT sont issus de baccalauréats généraux. Au final, ce diplôme s’inscrit mieux dans la perspective d’une poursuite d’études (licence professionnelle ou licence et Master à l’université, écoles d’ingénieurs ou de commerce en admission parallèle, autres écoles spécialisées…). D’ailleurs, 83 % des élèves en DUT poursuivent leur formation, contre la moitié en BTS. Vous trouverez la liste des établissements proposant des DUT dans le catalogue de formations de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
Les candidatures en DUT auprès des établissements connectés avec Campus France se font obligatoirement sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
Les candidatures en DUT auprès des établissements non connectés avec Campus France, se font directement sur le site internet de l’ I.U.T.
Vous trouverez la liste des établissements connectés avec Campus France sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) :
Les classes préparatoires forment aux concours des écoles d’ingénieurs, de commerce et des écoles normales supérieures. Rythme soutenu, emploi du temps chargé, nombreux devoirs. Très exigeantes, les prépas nécessitent une forte motivation et de l’organisation. Il est possible de redoubler sa seconde année puisque c’est à cette période que les étudiants préparent des concours. En revanche, il est interdit de redoubler la première année. En cas d’échec aux concours, des universités peuvent dispenser, sur examen du dossier, les préparationnaires de la première année, voire des deux premières années de licence.
Il existe trois types de classes préparatoires :
Les classes préparatoires scientifiques :
Elles mènent aux écoles d’ingénieurs, aux écoles normales supérieures et aux écoles nationales de vétérinaires. Les filières proposées en 1ère année sont nombreuses. La deuxième année, quant à elle, permet un degré de spécialisation plus grand dans une discipline dominante choisie parmi lesquelles : mathématiques, physique, sciences de l’ingénieur ; physique, chimie, sciences de l’ingénieur.
Les classes préparatoires économiques et commerciales :
Elles mènent aux concours des écoles supérieures de commerce et de gestion. Ces classes prépas se divisent en 3 options: scientifique, économique ou technologique. Il existe également des classes prépas spécifiques aux concours des ENS Cachan D1 en économie-droit et de l’ENS Cachan D2 en économie-gestion.
Les classes préparatoires littéraires :
Plus connues sous l’appellation Hypokhâgne (1ère année) et Khâgne (2e année), les prépas littéraires préparent également plus spécifiquement aux concours des écoles normales supérieures (ENS), de l’école nationale des chartes, aux écoles d’art et à Saint-Cyr (option lettres et sciences humaines), et plus largement aux instituts d’études politiques (IEP) ou aux écoles supérieures de commerce et de gestion (par le biais de l’option lettres et sciences humaines).
Les candidatures en CPGE se font sur le site www.admission-postbac.org du 20 janvier au 20 Mars. Il est possible de formuler au maximum 12 vœux dont 6 vœux maximum par voie : [filière L (4 voies), filière EC (5 voies), filière S (9 voies)]
Les écoles d’ingénieurs ou de commerce post-bac :
Certaines écoles d’ingénieurs ou de commerce recrutent directement après le bac, sur dossier ou via un concours. Un moyen d’éviter le passage par la prépa. Les étudiants intègrent en général une «filière intégrée». Son principe : un enseignement de tronc commun précédant la spécialisation.
• Les écoles d’ingénieurs
Elles admettent des bacheliers Maths, sciences expérimentales, parfois STI selon les spécialités des écoles : agronomie, biologie, chimie, électronique, informatique, mécanique, physique…
Certaines inscriptions se font sur le site www.admission-postbac.org (20 janvier – 20 Mars) qui rassemble les prépas communes (CPP, CPI) et certaines autres écoles .D’autres inscriptions se font sur le site de la FESIC ou des ECAM ou des ICAM ou directement auprès des écoles.
Quoiqu’il en soit, il faut toujours se renseigner auprès de chaque école pour connaître leurs modalités d’admissions.
• Les écoles de commerce
Elles recrutent surtout parmi les bacheliers généraux Maths,
sciences expérimentales, plus rarement parmi les titulaires d’un bac général L (profil maths) ou d’un bac technologique.
La plupart des inscriptions dans une école de commerce post-bac, passent par un concours. Les écoles de commerce les plus cotées ont des épreuves communes dans toute la France et parfois au Maroc.
1. Les écoles de commerce post-bac en trois ans
– Concours Bachelor EGC
– Concours Ecricome Bachelor qui concerne les programmes Bachelor des 5 écoles Bordeaux (BEM), PMF (Euromed Management), SUP’EST (ICN Business School), SUP’TG Reims, Bachelor en Management de l’ISPP (Groupe ESC Rouen)
– Concours Atout + 3 qui regroupe 13 écoles de commerce proposant un Bachelor
2. Les écoles de commerce post-bac en quatre ou cinq ans
– Concours Sesame qui regroupe 7 écoles qui appartiennent pour la plupart à un groupe d’enseignement supérieur des CCI : le CESEM Reims, le CeseMed de Marseille, l’EPSCI du groupe ESSEC, l’ESCE Paris, l’IFI de Rouen et l’EBP International de Bordeaux et l’Ecole de Management de Normandie.
– Concours Pass qui est le concours commun pour l’accès aux 4 grandes écoles de commerce, programmes post-bac des groupes EDHEC et INSEEC: l’ESPEME Lille et Nice (Groupe EDHEC) et l’ECE Bordeaux et Lyon (Groupe INSEEC).
– Concours Team (ou Test européen d’aptitude au management) qui ouvre les portes de 4 écoles de commerce :
l’ESAM Paris, Lyon, Toulouse, l’ICD Paris, Toulouse, l’IDRAC Paris, Lyon, Nantes, Toulouse, Nice et Montpellier et l’ISTEC Paris .
3.Les écoles de commerce post-bac en cinq ans
– Concours Acces qui regroupe 3 écoles de management toutes membres de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et délivrant des diplômes de garde Master : l’ESDES, l’ESSCA (Angers et Paris) et l’IESEG
– Concours Prism pour les 7 Iseg
– Concours Ipag
Pour les autres écoles de commerce post-bac qui ne sont pas dans ces concours, il y a lieu de vérifier les modes d’admission auprès de chaque école.
Les universités :
Les universités offrent des formations fondamentales, des formations technologiques ou à finalité professionnelle. Elles couvrent l’ensemble des disciplines et préparent également les étudiants à la recherche ou à l’entrée dans la vie professionnelle.
Les étudiants peuvent préparer des diplômes nationaux ou des diplômes spécifiques à chaque université.
Les études sont organisées en 3 grades :
• Licence :
(Bac + 3) correspondant à 6 semestres et validée par l’obtention de 180 crédits ECTS. Chaque licence se compose d’un certain nombre de cours organisés en unités d’enseignement (UE). Chacun correspondant à un nombre déterminé de crédits ECTS. Ils sont composés, à part égale, de cours magistraux et de TD/TP. Une partie des UE sont dites «fondamentales», regroupant les cours incontournables de la discipline. Les autres sont optionnelles (obligatoires, mais au choix) ou transversales (informatique, langue vivante, méthodologie du travail universitaire, recherche documentaire…). Il existe enfin des UE «libres» (sport, autres langues…, voire un projet culturel ou associatif).
Dans le cadre du plan «réussite en licence», les universités complètent désormais leurs cours par des UE intitulées : «projet professionnel et personnel» (PPP). Sont également prévus :
une pré-rentrée (avec remise à niveau), un contrat de réussite (signé en début de cursus), un suivi personnalisé (avec un professeur référent), un stage obligatoire, et des possibilités de passerelles et de réorientation.
La 1ère année (L1) introduit le cursus par un enseignement pluridisciplinaire. Elle est consacrée à l’apprentissage des disciplines de base et à l’acquisition des méthodes de travail propres à l’enseignement supérieur. Les enseignements complémentaires offrent la possibilité d’une réorientation dès la fin du 1er semestre ou à la fin du 2ème. La 2ème année (L2) amorce la spécialisation disciplinaire et affine le projet professionnel. La L2 permet également le passage en licence pro. La 3ème année (L3) est une année de spécialisation qui finalise le projet d’études.
Les candidatures en 1ère année ou 2ème année d’université font obligatoirement sur le site de Campus France Maroc www.maroc. campusfrance.org. Attention un TCF DAP ou un DELFB2/DALF C1 est obligatoire. Les candidatures en 3ème année auprès des établissements connectés avec Campus France se font sur le site de Campus France Maroc www.maroc. campusfrance.org Attention un TCF TP ou un DELFB2/DALF C1 est obligatoire. Les candidatures en 3ème année d’université auprès des établissements NON connectés avec Campus France, se font directement sur le site internet de l’université. Vous trouverez la liste des établissements connectés sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
• Licence professionnelle :
Dont l’accès est sélectif, se prépare sur 2 semestres dans un Institut Universitaire Professionnalisé (IUP) qui dépend d’une université, après un diplôme de niveau bac + 2 (120 crédits ECTS) : L2, BTS, BTSA, DUT, DEUST. Conçue pour permettre l’insertion professionnelle dans des domaines très divers, elle comporte 12 à 16 semaines de stage en entreprise. Équivalant à 180 crédits, elle confère le grade de licence.
Les candidatures en IUP auprès des établissements connectés avec Campus France se font sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org . Les candidatures en IUP auprès des établissements NON connectés avec Campus France se font directement sur le site internet de l’IUP. Attention un TCF Tout public ou un DELF B2/DALF C1 est obligatoire. Vous trouverez laliste des établissements connectés sur le site de Campus France Maroc www.maroc. campusfrance.org
Parfois certains IUP demandent une double inscription sur le portail de gestion de candidatures CIELL2 (Aix, Avignon, Bayonne, Béthune, Béziers, Bordeaux 1, Bordeaux III, Bordeaux IV, Calais/Boulogne, Grenoble II, Lens, Lyon1, Marseille, Montpellier, Nice, Nîmes, Pays de l’Adour, Perpignan, Provence, Reims, St-Etienne, Toulon, Tourcoing, Valence, Valenciennes.)
• Master :
(Bac + 5) correspondant à 4 semestres validés par l’obtention de 120 crédits ECTS. Voie recherche, voie professionnelle, ou master indifférencié. Souvent indéterminé en 1ère année, le choix entre l’orientation recherche et professionnelle intervient généralement en 2e année (au 1er, voire au 2e semestre). Certains masters restent cependant «indifférenciés» jusqu’au bout.
Le master professionnel comprend un stage en entreprise, tandis que le master recherche exige la rédaction d’un mémoire.
L’inscription en 1ère année de master (M1) est ouverte aux titulaires d’une licence dans un domaine de formation jugé compatible. L’admission est soumise à l’appréciation de l’équipe de formation. L’accès en 2e année de master (M2) fait l’objet d’une sélection sur dossier et entretien, ou sur concours (pour les Master pro), sous condition de mention (pour le master recherche). La mention «bien» en M1 est alors généralement requise. Le choix de la mention s’effectue en M1. Son intitulé peut faire référence à une (ou plusieurs) discipline(s) ou à un projet professionnel.
Le choix définitif de la spécialité intervient généralement à l’entrée en M2. La spécialité met l’accent sur une spécificité pointue, une compétence ou un secteur professionnel. Les candidatures en Master auprès des établissements connectés avec Campus France se font sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org . Les candidatures en Master auprès des établissements NON connectés avec Campus France se font directement sur le site internet de l’université.
Attention un TCF Tout public ou un DELF B2/DALF C1 est obligatoire. Vous trouverez la liste des établissements connectés sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
• Doctorat :
(Bac + 8) correspond à 6 semestres et validé par l’obtention de 180 crédits ECTS. Le doctorat se déroule sur 3 ou 4 ans.
Formation à la recherche, le doctorat réside essentiellement dans un long travail de recherche qui se conclut par la rédaction d’une thèse.
Des cours complémentaires (sous la forme de séminaires notamment) et des modules d’ouverture professionnelle complètent l’ensemble.
Pour s’inscrire en doctorat :
– Prendre contact avec l’école doctorale pour déposer une proposition de sujet de recherche ou consulter les sujets proposés,
– L’école doctorale oriente l’étudiant vers un directeur de thèse et examine avec lui les modalités de financement du séjour d’études.
– Après acceptation de l’école doctorale et du directeur de thèse, le doctorant, signe la charte des thèses.
La charte des thèses est un véritable contrat moral conclu entre le doctorant, son directeur de thèse, le directeur de l’école doctorale et celui du laboratoire d’accueil. Elle porte sur le choix du sujet et sur les conditions de travail nécessaires à l’avancement de la recherche.
Cette charte constitue une garantie de qualité en définissant les droits et les devoirs de chacun. Elle inscrit la préparation de la thèse dans un projet personnel et professionnel cohérent dans ses objectifs et ses moyens.
• La spécificité des études médicales :
Depuis la rentrée académique 2010/2011 la réforme de la première année d’études médicales a été mise en place. Cette réforme a consisté en la création d’une première année commune aux études de santé (L1 santé ou PACES) pour les 4 filières : médicale, odontologie, pharmacie et de sage-femme et dans l’instauration d’un système de passerelles permettant la possibilité de réorientation des étudiants à l’issue du premier semestre ou de la première année.
Les étrangers, qu’ils soient titulaires d’un diplôme de médecin dans leur pays d’origine, ou en cours d’études médicales dans leur pays d’origine ou encore titulaires d’un diplôme étranger de fin d’études secondaires et qui veulent obtenir le diplôme d’état de docteur en médecine en France, doivent obligatoirement passer le concours de fin de Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES) et être classés en «rang utile» dans la filière Médecine. En cas de succès au concours, les intéressés transmettent leur dossier au Ministère de l’Education Nationale pour demander une équivalence des années d’études effectuées dans leur pays d’origine. A l’issue du cursus, le diplôme obtenu sera le Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine.
Les candidatures en L1 Santé ou PACES se font obligatoirement sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org
Attention un TCF DAP ou un DELFB2/DALF C1 est obligatoire.
Les écoles spécialisées :
Publiques ou privées, les écoles spécialisées sont extrêmement variées, quelquefois onéreuses et de qualité inégale. En trois, quatre ou cinq ans après le bac, elles préparent à des métiers qui vont du secteur social, en passant par le paramédical, la communication ou les arts.
De nombreuses écoles d’art privées couvrent de multiples secteurs: graphisme, design, stylisme, infographie, architecture d’intérieur, etc. Outre les frais de scolarité, quels sont les critères à retenir dans le choix d’une école ?
• La sélection, garantie de l’insertion :
Dans certaines écoles, la sélection est rude. Pour les professions paramédicales faisant l’objet d’un numerus clausus, un concours est obligatoire. Le bac scientifique est le plus souvent nécessaire. Dans ces formations paramédicales tout comme dans les écoles d’art, il est fortement recommandé de suivre une année préparatoire pour affronter les concours d’entrée. Du côté du secteur social, la sélection s’avère tout aussi rigoureuse. Une première expérience professionnelle est généralement exigée. En général, les formations les plus sélectives garantissent une bonne insertion professionnelle…
• La valeur du diplôme :
Les écoles spécialisées peuvent délivrer des diplômes d’État (DE), notamment dans le secteur social et paramédical ou des diplômes habilités par la branche professionnelle. Autre cas de figure, plus fréquent dans le domaine artistique : des diplômes sans agrément, mais dont le sérieux est reconnu par la profession. À éviter : les écoles qui décernent des diplômes sans aucune reconnaissance, ni des entreprises, ni de l’État…
• L’équipement :
Ces formations professionnalisantes se doivent de disposer d’un équipement de qualité et en quantité suffisante. Prudence si l’école se révèle chichement pourvue… Paramédical, social, communication, commerce, transport, armée, police… les écoles spécialisées forment à des métiers précis dans des domaines variés. 2 à 6 ans d’études, un recrutement sélectif, des études parfois onéreuses, mais souvent la certitude d’un emploi à la clé.
Pour les candidatures auprès de ces écoles, il est nécessaire de s’informer sur les modalités de recrutement, les frais de scolarité, les contenus d’enseignement, les résultats aux examens, l’insertion professionnelle à la sortie de l’école… et, bien sûr, la reconnaissance du diplôme délivré directement auprès de l’école concernée.
Les écoles d’Architecture :
Trois types d’écoles décernent le diplôme d’architecte. Il s’agit des ENSA- écoles nationales supérieures d’architecture (six en Île-de-France, quatorze en province), d’une école d’ingénieurs publique, l’Institut National Supérieur des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg, et d’une école privée, l’École Spéciale d’Architecture (ESA), à Paris.
Les candidatures dans les ENSA se font obligatoirement sur le site de Campus France Maroc www.maroc.campusfrance.org (Procédure DAP Jaune)
Attention : un TCF DAP ou DELF B2/DALF C1 est obligatoire
Les candidatures à l’ESA se font directement auprès de l’établissement.
Les Instituts d’Etudes Politiques :
Sous les 3 lettres IEP, on désigne communément les Instituts d’études politiques, également appelés «Sciences Po» et dont le plus connu est Sciences Po Paris. Il existe neuf IEP en France : Paris, Toulouse, Lyon, Rennes, Strasbourg, Lille, Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble.
Les études durent 5 ans. Trois premières années pluridisciplinaires, suivies de deux années en Master de spécialisation. A noter que Sciences Po Paris comprend six campus délocalisés en province qui permettent aux étudiants ayant obtenu un Baccalauréat français obtenu à l’étranger ou un Diplôme étranger obtenu en France ou un Diplôme étranger obtenu à l’étranger de passer les trois premières années sur une partie du monde
(Europe centrale et orientale, Moyen-Orient, Asie, Monde latino-américain…). Ces campus sont conçus pour accueillir les étudiants internationaux et leur offrir les conditions d’étude idéales pour réussir leur scolarité tout en se préparant à l’arrivée à Paris en Master.
L’entrée dans un des neuf instituts d’études politiques se fait sur concours ou sur dossier avec une mention très bien au bac pour Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse.
– Les IEP d’Aix-en-Provence, Lyon, Strasbourg, Lilles, Rennes et Toulouse organisent un concours commun d’entrée en première année.
• Les cours par Correspondance
De plus en plus d’universités disposent d’un centre d’enseignement à distance. Voici quelques sites pour comparer les formations à distance :
– www.telesup.univ-mrs.fr
– www.cned.fr
– www.fied-univ.fr (fédération interuniversitaire d’enseignement à distance )
– www.formasup.education.fr (portail des formations à distance des établissements publics)
– www.maroc.campusfrance.org
Les candidatures en L1 ou L2 se font obligatoirement sur le site de Campus France Maroc – www.maroc.campusfrance.org
Attention un TCF DAP ou un DELFB2/DALF C1 est obligatoire.

Commentaires

SHARE
Précédent Enseignement en Jordanie
SuivantVie étudiante en Jordanie
Nos rédacteurs sont depuis 25 ans au service de votre orientation, ils vous conseillent, ils vous livrent les dernières actualités du monde estudiantin au Maroc et à l'international, ils se renseignent auprès de milliers d'étudiants chaque année, mais aussi interrogent les décideurs du secteur de l'éducation pour vous publier le meilleur de l'information. Alors n'hésitez pas à vous Abonner !!