Création de nouvelles filières professionnelles à Guelmim

0
64
employabilité

Visant la mise en œuvre des dispositions de la Vision stratégique 2015-2030 de la réforme du système d’éducation et de formation, l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Guelmim-Oued Noun a lancé depuis l’année scolaire 2015-2016 des filières professionnelles dans le cadre du projet de « développement du modèle pédagogique ». Dans cette perspective, l’AREF ambitionne notamment, grâce à ces cursus de formation professionnelle, de mieux préparer l’orientation des élèves vers des baccalauréats professionnels, d’améliorer l’attractivité des établissements d’enseignement ainsi que de consolider leur ouverture sur le marché du travail.

 

Depuis  2014 déjà, l’AREF de Guelmim a mis en place plusieurs filières professionnelles qualifiantes ainsi que celle du baccalauréat professionnel. Côté « réalisations » on enregistre ceci : création en 2015-2016 de deux classes dédiées aux filières professionnelles au sein du lycée technique “L’Excellence” de Guelmim. Il est à noter que nombreux sont les élèves à montrer un certain engouement pour ce genre de formation la mesure où l’obtention d’un baccalauréat professionnel par exemple offre des opportunités d’intégration dans le marché du travail d’une part, et des perspectives importantes en termes de cursus universitaires d’autre part.

 

Dans la région de Guelimim-Oued Noun, l’année scolaire 2015-2016 a vu la création, au sein du lycée technique de Guelmim, de deux classes dans le cycle de l’enseignement collégial tronc commun répartis ainsi : « services » (avec 19 élèves) et le tronc commun «  industriel » (composé lui de 24 élèves). Quant à l’année en cours, elle s’est distinguée par la création de six classes de la première année de la filière professionnelle de l’enseignement collégial dans les branches aussi bien d’électricité, de construction, de restauration que dans celle de la couture. Ces filières sont, enfin, réparties sur divers établissements dans les villes de Guelmim, Tan Tan, Assa Zag et Sidi Ifni.

Commentaires