Conditions d'admission et d'inscription au Sénégal

Conditions d'admission et d'inscription au Sénégal

L’étudiant marocain qui prépare son baccalauréat et qui envisage de faire ses études supérieures au Sénégal doit se renseigner, avant la fin de l’année scolaire en cours, auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des Cadres pour toutes les formalités de candidature à accomplir pour une admission dans une structure sénégalaise d’enseignement supérieur public. Les universités sénégalaises sont ouvertes aux étudiants étrangers remplissant les conditions requises. • Première étape : Retrait et transmission des demandes d’admission. La transmission des demandes d’admission aux établissements scolaires doit se faire dès l’obtention du baccalauréat. Il est mis à la disposition des bacheliers deux dossiers de demande d’admission pour l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et pour l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Chaque candidat a ainsi la possibilité de présenter des dossiers d’admission dans les deux universités. Ces documents sont remis aux candidats contre présentation du relevé de notes du baccalauréat de l’année en cours. • Deuxième étape : Examen des dossiers par les Commissions d’admission. A l’université, les dossiers sont examinés sur la base du premier choix émis par le bachelier, par une commission qui siège au sein de chaque faculté et statue sur la base de critères spécifiques liés au profil de formation. Le dossier de candidature à une admission à l’Université doit comprendre : - une fiche d’admission à l’université dûment remplie et signée par le candidat. - une copie légalisée de la carte nationale d’identité. - les bulletins de notes des deux semestres des classes de seconde, première et terminale (notes du lycée). - un relevé de notes du baccalauréat. - une enveloppe timbrée portant l’adresse du candidat. Le candidat doit déposer son dossier auprès du Bureau des Admissions. • A noter : les demandes d’admission sont examinées par la commission d’équivalence de la Faculté des Lettes et Sciences Humaines, dans la limite des places disponibles. Celle-ci se réunit deux fois : le 15 octobre et le 19 novembre. Les autorisations d’inscription, les équivalences et les dispenses sont accordées par arrêté rectoral individuel, après avis de la commission. Université Cheikh Anta Diop de Dakar : A. Faculté des Sciences et Techniques 1. Profil de l’étudiant (e) en sciences: - avoir un bon niveau en mathématiques. - avoir un bon niveau en français et en anglais. - être titulaire du baccalauréat. - section Mathématique–Physique (M.P) : des séries S1, S3. - section Physique et Chimie (P. C.) des séries S1, S3 et S2. - section Sciences Naturelles (S.N) des séries S2 et S1. - être âgé (e) de 23 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. 2. Critères de classement : Les matières dominantes retenues : Maths, Physiques, Sciences Naturelles. Le classement est effectué sur la base des moyennes cumulées, globales, des matières dominantes (Maths, Physiques, Sciences Naturelles) du baccalauréat. Les notes de Seconde, Première et Terminale servant à départager les candidats. B. Faculté de Médecine, de Pharmacie et D’odonto- Stomatologie : 1. Profil de l’étudiant (e) : - avoir un bon niveau en mathématiques, - avoir un bon niveau en français, - être titulaire du baccalauréat S1 ou S2 de l’année en cours avec au minimum la moyenne. Pour la Médecine : admission dans la limite des places disponibles et avoir 20 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. Pour la Pharmacie ou la Chirurgie dentaire : avoir 22 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. 2. Critères de classement : Les matières dominantes retenues:Maths, Physiques, Sciences Naturelles. Le classement est effectué sur la base des moyennes cumulées, globales, des matières dominantes (Maths, Physiques, Sciences Naturelles) du baccalauréat. Les notes obtenues dans les différents niveaux de l’enseignement secondaire servant à départager les candidats. C. Faculté des Sciences Economiques et de Gestion : 1. Profil de l’étudiant(e) en sciences économiques : - avoir un bon niveau en mathématiques. - avoir un bon niveau en français. - être titulaire du baccalauréat option : S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou G (Techniques quantitatives d’économie et de gestion) ou son équivalent marocain 2. Critères de classement : Les matières dominantes retenues par série sont : mathématiques, Français et Anglais. D. Faculté des Sciences Juridiques et Politiques : 1. Profil de l’étudiant (e) - avoir un bon niveau en français et en culture générale, - être titulaire d’un baccalauréat des séries : L (langue et Civilisations), S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou G (Techniques quantitatives d’économie et de gestion), ou son équivalent marocain. - être âgé(e) de 23ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. 2. Critères de classement : Les matières dominantes retenues sont les suivantes : Français et philosophie. Le classement est fait à partir des moyennes cumulées des matières dominantes obtenues au baccalauréat, les notes correspondantes des classes du secondaire étant utilisées à titre indicatif. E. Faculté des Lettres et des Sciences Humaines : 1. Profil de l’étudiant (e) : - avoir un bon niveau en français, - être titulaire d’un baccalauréat des séries : L (langue et Civilisations), S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou G (Techniques quantitatives d’économie et de gestion), ou son équivalent marocain. -être âgé(e) de 23ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. 2. Critères d’admission : Les matières dominantes retenues sont les suivantes : Philosophie (coefficient : 3) et Français (coefficient : 2). Les études auSénégal Le classement est effectué sur la base de la moyenne générale des dominantes affectées des coefficients. F. Université Gaston Berger de Saint Louis : 1. Profil de l’étudiant (e) : - avoir un bon niveau en français, et en Anglais. - avoir un baccalauréat exigé par l’Unité de Formation et de Recherche. - être âgé (e) de 23 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours. 2. Critères de classement : Les candidats (es) de chaque UFR sont sélectionné(e)s par ordre de mérite et dans la limite des places disponibles (fixées chaque année par arrêté ministériel) parmi les élèves titulaires du baccalauréat requis, de l’année en cours, remplissant ces critères : - Avoir réussi au baccalauréat avec une mention, Les dossiers sont étudiés par une commission d’admission qui siège au sein de chaque UFR et délibère sur chaque cas. • Critères de classement par UFR : • UFR de Sciences Economiques et de Gestion : BAC Matières dominantes : S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou G (Techniques quantitatives d’économie et de gestion), ou équivalent marocain. • UFR de Sciences Appliquées et Technologie : Pour les Mathématiques Appliquées et Informatique (MAI), il faut disposer d’un bac S1 (Sciences exactes) ou S2 (Sciences expérimentales) ou leur équivalent marocain. Pour les Mathématiques Physique et Informatique, il faut avoir un bac S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou S3 (Sciences et Techniques) ou leur équivalent marocain. Concernant les Maths Appliquées aux Sciences Sociales (MASS), il faut disposer d’un bac S1 (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales) ou S3 (Sciences et Techniques) ou leur équivalent marocain. • UFR des Lettres et des Sciences Humaines : Les matières dominantes varient selon la section (anglais, français, sociologie, géographie, LEA) • UFR des Sciences Juridiques : - Baccalauréat Langue et Civilisation, (Sciences exactes), S2 (Sciences expérimentales), G (Techniques quantitatives d’économie et de gestion). - Avoir un bon niveau de culture générale L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar propose des offres de formation professionnelle sanctionnées par un diplôme, d’une durée de un à deux ans, et des préparations aux concours administratifs de la Fonction Publique. Université Cheikh Anta Diop de Dakar comprend des facultés autonomes, des écoles nationales supérieures de formation professionnelle, des instituts d’enseignement de faculté et des instituts d’université de recherche. 1- Les facultés : - la faculté des sciences et techniques (FST) - la faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) - la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) - la faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) - la faculté de médecine de pharmacie et d’odontostomatologie (fmpos) : - la fastef (ex-école normale supérieure) - un institut autonome de recherche avec rang de faculté : l’institut fondamental d’afrique noire / cheikh Anta diop (IFAN/CAD) : 2 - Les écoles nationales supérieures d’université : Elles sont au nombre de cinq dont trois avec rang de faculté, ce sont respectivement : - l’école supérieure polytechnique (ESP) : - l’institut national supérieur de l’éducation populaire et du sport (INSEPS) - l’école des bibliothécaires, archivistes et documentalistes (EBAD) - le centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) 3 - Les instituts d’université : Ce sont douze établissements directement rattachés au Rectorat, il s’agit de : - L’institut de santé et développement (ISED) - L’institut de médecine tropicale appliquée (IMTA) - L’institut des droits de l’homme et de la paix (IDHP) - l’institut de français pour les étudiants étrangers (IFE ) - L’institut de pédiatrie sociale (IPS) - L’institut de recherche sur l’enseignement de la mathématique de la physique et de la technologie (IREMPT) - Le centre d’études sur les énergies renouvelables (CERER) - Le centre de linguistique appliquée de Dakar (CLAD) - L’institut de recherches et d’enseignement de psychopathologie (IREP) - L’institut de technologie nucléaire appliquée (ITNA) - L’institut de formation et de recherche en population développement et santé de la reproduction (IFPSR) - Le service commun de la documentation (SCD) 4 - Les Instituts de Faculté : Elles sont directement rattachées à des facultés, il s’agit de : - L’institut d’odontologie et de stomatologie (IOS) Le centre de recherche, d’étude et de documentation sur les institutions et la législation africaine (CREDILA) - L’institut des langues étrangères appliquées (ILEA) - Centre de recherches biologiques sur la lèpre (CRBL) - Institut de mathématiques appliquées « souleymane fall » (ima) - L’institut des sciences de l’environnement (ISE) - Le centre de recherches économiques appliquées (CREA) L’inscription : Les étudiants marocains qui désirent poursuivre leurs études au Sénégal peuvent s’inscrire directement auprès de l’un des établissements de leur choix ou auprès de la Direction de la Formation des Cadres à Rabat. Dans ce dernier cas, tout étudiant peut postuler pour une inscription (place pédagogique) ou pour une bourse de coopération, mais aussi pour les deux à la fois. • A noter : L’étudiant ne peut présenter qu’un seul dossier de candidature pour un seul pays de la liste arrêtée par la Direction de la Formation des Cadres du Maroc. Le choix des études : Les candidats peuvent effectuer trois choix dans la liste des études suivantes : - Etudes d’ingénieurs et techniques : Génie civil, Génie mécanique, Electronique, Architecture, Agronomie, Médecine vétérinaire; - Etudes médicales : Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie ; - Etudes économiques et sociales : Economie, Gestion, Journalisme, Interprétariat. - Les délais de dépôt des dossiers : Les candidats aux études dans un établissement sénégalais doivent être titulaires du baccalauréat de l’année en cours. Les élèves de la troisième année secondaire peuvent retirer le dossier de candidature entre le 2 Mai et le 15 Juin et le retourner après l’obtention du baccalauréat et ce avant le 10 Juillet. • Les pièces à fournir pour le dossier de candidature : - Deux copies légalisées du baccalauréat ou diplôme équivalent; - Deux copies légalisées des relevés de notes du baccalauréat délivrés par l’académie ; - Deux enveloppes timbrées portant l’adresse du candidat ; - Deux photos dont une collée au dossier ; - Un extrait d’acte de naissance ; Pour les bacheliers de l’année précédente, une photocopie de l’attestation d’inscription dans l’établissement d’enseignement supérieur fréquenté est obligatoire.