Qu’en est-il de nos jeunes qui partent étudier à l’étranger ? Quelles sont les destinations favorites ? Celles qui émergent ? Les filières privilégiées ? Pour quels types d’établissements ? L’on verra qu’à côté des choix classiques, de nouvelles tendances, parfois surprenantes, apparaissent. Panorama de la diaspora estudiantine marocaine à travers le monde.

C e sont aujourd’hui quelque 50.000 marocains qui étudient à l’étranger,essentiellement en Europe. La France reste toujours la destination de prédilection, pour la seule année 2014 ce sont 9000 de nos jeunes qui sont partis pour l’hexagone, et avec un contingent de 34 000 membres, le Maroc représente la première communauté estudiantine étrangère en France. Concernant le choix des études, nos étudiants sont particulièrement attirés par les filières sélectives, type CPGE, les écoles de commerce, d’ingénieurs, IUT, où ils sont surreprésentés par rapport aux autres nationalités. L’Espagne, l’Allemagne et l’Italie viennent ensuite comme destinations principales, mais loin derrière la France puisque ces trois pays pris ensemble totalisent environ 15 000 étudiants marocains. Quelques nouvelles tendances sont apparues ces dernières années : l’Espagne enregistre une baisse continue de la communauté estudiantine marocaine depuis une dizaine d’années, en raison notamment de restrictions budgétaires. Ainsi de 3245 membres en 2007, elle est passée à 2638 en 2013. A contrario, il est à noter la forte progression ces dernières années du choix de l’Allemagne comme destination d’études. De 2675 en 2012, ils sont aujourd’hui plus de 8000 marocains à poursuivre leur cursus dans ce pays. Ils sont particulièrement attirés par un système d’enseignement offrant des formations de pointe et des spécialisations adaptées aux besoins des entreprises internationales. A titre d’exemple, les « Fachhochschulen » sont caractéristiques du système pédagogique en Allemagne : ce sont des universités de technologie et de sciences appliquées, orientées vers l’ingénierie, les sciences de la nature, le médical et les sciences économiques. Elles dispensent un enseignement à caractère pratique et d’une durée moyenne de quatre semestres (avec la possibilité de poursuivre au-delà). Les études sont ponctuées de nombreux stages, ce qui permet au jeune d’être très tôt rompu au monde professionnel. De plus, l’Etat allemand a mis en œuvre de nombreuses réformes ces dernières années afin de faciliter l’immigration et les conditions d’entrée sont aujourd’hui parmi les plus libérales au monde. Face au vieillissement de sa population, le pays a opté pour une politique d’immigration ouverte et attrayante, accueillant des travailleurs qualifiés, des scientifiques et des étudiants du monde entier.

Commentaires

SHARE
Précédent Formation continue : Quelle valeur ajoutée ?
SuivantAller à la Fac sans Bac
Nos rédacteurs sont depuis 25 ans au service de votre orientation, ils vous conseillent, ils vous livrent les dernières actualités du monde estudiantin au Maroc et à l'international, ils se renseignent auprès de milliers d'étudiants chaque année, mais aussi interrogent les décideurs du secteur de l'éducation pour vous publier le meilleur de l'information. Alors n'hésitez pas à vous Abonner !!

Pas de commentaire

Des remarques/questions ?